Le lieu de stockage des données Cloud

Auparavant stockées sur ordinateur, les données personnelles sont maintenant hébergées sur la toile d’internet. En effet, il y a une quantité astronomique d’informations diverses circulant entre plusieurs ordinateurs de façon tout à fait normal. Le réseau a remplacé les fils encombrants, et les disques durs virtuels ne sont plus d’actualité. Google et ses datas centers s’occupent de tout.

Qu’est-ce qu’un datacenter ?

Appelé aussi centre de données, un data center est une infrastructure composée d’un réseau d’ordinateurs et d’espaces de stockage. Elle peut être utilisée par des entreprises pour organiser, traiter et/ou stocker de grandes quantités de données. En règle générale, le datacenter se trouve là où est basée l’entreprise, ou du moins dans le même pays, car pour une meilleure efficacité, il faut une proximité. Et une entreprise à grande envergure repose sur les applications et les services rendus dans un centre de données.

Le procédé de stockage des data centers est donc bien réel et matériel. Si l’échange de données reste aussi fluide sur la toile, c’est notamment en partie grâce à ces centres qui nécessitent une quantité énorme d’énergie afin de fonctionner. Ils nécessitent aussi d’abriter une infrastructure adéquate, c’est-à-dire une bonne distribution de l’énergie, des commutateurs électriques, un régulateur thermique, une connexion internet de qualité etc…

Les data centers sont de plus en plus nombreux à implémenter des logiciels Cloud privés. Il permet d’augmenter le niveau d’automatisation et de self-service grâce à la virtualisation, l’objectif étant de permettre aux utilisateurs de profiter de la ressource informatique à la demande. C’est donc à partir de cela que l’on peut réellement déterminer où se trouve exactement les données dans Cloud.

Voici quelques mots pour expliquer comment fonctionne le Cloud, essentiel pour savoir où les données sont stockées.

Le Cloud système fonctionne donc comme une entreprise qui propose des applications pour des services en tout genre (traitement et stockage de données) et utilise l’espace et la qualité des data centers pour permettre ce genre de services. En théorie, c’est ainsi que le système fonctionne. Cependant, il est important de noter que Cloud dispose de plusieurs plateformes de services, telles que Google Drive, SkyDrive, Mega etc… qui sont choisis, en fonction des utilisateurs, pour les services rendus, issus de différents data centers et donc d’endroits d’entrepôt des données.

Cependant, voici un exemple pour mieux illustrer nos propos :

  • Google Drive

Ce type d’hébergement est assez transparent sur le lieu de ces datacenters. Par contre, même si Google possède des data centers en Europe, il n’induit pas forcément le fait que les données sont stockés dans le data center basé en Europe, et pourtant, ceci n’empêche pas ce dernier d’être performant sur les services rendus et sur la sécurité des informations circulant.

En somme, il est utile de savoir que toutes nos données traversent la toile internet pour atterrir dans ces infrastructures appelées « data center ». Bien que basé un peu partout dans le monde, et que la plupart des applications Cloud ne précise pas où sont acheminés les données, vous savez au moins qu’il y a échange entre centre de données auxquels est affilié chaque chemin du Cloud et l’utilisateur de ces données.