Le choix d’hébergement Cloud en entreprise ?

L’univers d’internet est un réseau informatique mondial accessible à tout public. A la base, il sert de plateforme pour transmettre une information via un ensemble de protocoles de transfert de données, qui permet des applications variées comme le courrier électronique, la messagerie instantanée etc…

Aujourd’hui, l’aspect d’internet, de par sa taille incommensurable, dérive sur un espace de stockage en libre-service, et donne naissance au Cloud. Ce dernier est la dernière innovation en matière d’hébergement et il est devenu très populaire au cours de ces dernières années. Il consiste à utiliser un matériel physique de plusieurs serveurs permettant d’accueillir un nombre important de clients. L’hébergement par définition est un ou plusieurs serveurs réunis formant un espace de stockage où sont emmagasinés des informations de toutes sortes liées à n’importe quel site.

Comment ça marche ?

Le Cloud, de son nom « nuage » est une représentation de cet ensemble. En d’autres termes, c’est une version améliorée du VPS (Virtual Private Server) qui héberge un nombre limité de site pour un serveur, sauf que le Cloud offre la possibilité d’utiliser les ressources de plusieurs serveurs sur un même réseau. Il a pour avantage d’être fiable en cas de panne d’un des serveurs, ce qui peut arriver souvent, car les autres sont en mesure d’assurer la bonne continuité du travail afin que les sites soient toujours opérationnels, à tout moment. La qualité « Cloud » est donc un type d’hébergement qui a pour spécificité d’être personnalisable, c’est-à-dire qu’il peut s’adapter en fonctions des besoins, de l’utilisation de ce dernier, et/ou de la qualité du service offert demandé. Afin de mieux choisir son hébergement Cloud, il est important d’identifier quels peuvent être les risques liés à ce type d’hébergement, ou encore quels profits peut-on en tirer, ou bien quels autres critères prendre en compte.

Avantages

Les propriétaires de sites ont tendance à obtenir ce qu’ils paient avec l’hébergement Cloud, et en raison de la manière dont fonctionne l’hébergement, les propriétaires n’ont souvent qu’à payer pour le stockage qu’ils utilisent réellement. En simplifié, si une entreprise utilise un espace constant de 500 Go avec un forfait Cloud, cette dernière ne paiera que la totalité des 500 Go utilisés. Dans le cas d’un hébergement traditionnel, l’entreprise cliente aurait sûrement payer pour un espace supplémentaire, sans que celui-ci soit toutefois utilisé.

Un hébergement Cloud propose également un système d’extensibilité aux propriétaires de sites. En effet, le trafic sur un site peut augmenter de façon soudaine et rapide, ce qui fait que le site a besoin d’un espace plus grand, ainsi qu’une bade passante plus performante, afin d’éviter les risques de supplantations du serveur pour cause de saturation. L’hébergement Cloud permet donc au site de croître naturellement en utilisant plus de ressources dans le nuage. C’est pourquoi ce système possède un prix, en raison d’une méthode d’hébergement à l’aide d’un processus laborieux et très technique.

Inconvénients

Bien évidemment, il y a quelques désavantages à utiliser l’hébergement Cloud, importants à prendre en compte si l’on veut utiliser la plateforme. Le plus important est le fait que certains sites Web possèdent un système d’hébergement mutualisés ou à serveurs dédiés, qu’importe leur support. C’est-à-dire que les informations stockées pour le site web en question ne le sont pas sur un serveur unique à un seul endroit, mais qu’elles sont transmises régulièrement entre plusieurs serveurs, à différents endroits. Ce mouvement de données peut créer des vulnérabilités, comme l’interception d’une donnée à un endroit quelconque ou la perte de latence si les serveurs par lesquelles passe l’information est obsolète etc… bien qu’il existe des méthodes de sécurité et de cryptage pour annihiler la possibilité que cette information soit compromise, les risques sont réels, et demeurent.

Recommandations

Afin de choisir l’hébergement Cloud qui conviendrait le mieux, voici 3 points essentiels à considérer pour le faire :

  • La facture sur l’option d’extensibilité : payer uniquement ce pour quoi vous attendez de votre consommation, que ça soit en heures de pointe, ou hors pointe. En effet, certains forfaits utilisent une manière de calcul un peu désorienté pour vous faire payer votre consommation, ce qui apporterait un surplus de ce qui se passe réellement. Il est donc important de surveiller sa propre consommation.
  • Outils web de qualité : utiliser un (des) ordinateur(s) avec un panneau de configuration offrant plusieurs options avec des serveurs pouvant supporter la quantité de travail reçu de l’extensibilité, sinon toutes les recherches et tout le travail apportés jusqu’à maintenant ne servirait à rien.
  • Un soutien technique présent et de qualité : il est possible d’avoir affaire avec des défaillances techniques sur l’hébergement Cloud en lui-même, comme avec n’importe quel autre type d’hébergement. C’est le cas de certains types de Cloud qui vous propose leurs services à l’achat, mais qui vous laisse sans services après-vente. Il est donc important d’avoir à porter un soutien technique disponible à tout temps, et pouvant vous aider en cas de problèmes, et garantissant ainsi votre site d’une fonctionnalité constante sans temps d’arrêt significatif.

Les meilleurs services Cloud en 2019

  • ChemiCloud

Basés sur d’excellentes performances à vos sites internet, le risque de saturation ou de plantation d’un ou des serveurs est faible. Que vous souhaitiez héberger un blog ou un site internet de commerce en ligne, c’est l’application idéale, avec des sauvegardes quotidiennes, un système d’encryptage, et un transfert de site internet directement fournis. Sa capacité de stockage est de 15Go au minimum pour une extension de 45Go, et son tarif est de 3.58 euros par mois.

  • A2Hosting

Les paramètres de service de cet hébergement sont avancés et assurent un service de qualité. Les serveurs utilisés font partis des plus performants, tels que le RAID 10, et permettent une fiabilité maximale, quelques soit le type d’activité que vous faites. Enfin, tout l’hébergement est installé sur commande avec des spécifications personnalisables, et une connexion réseau redondante à 10 Gbps, c’est-à-dire qu’elle s’actualise automatiquement pour que vous n’aillez aucun temps de pause significatif. Son tarif est de 13.5 euros par mois.

L’hébergement Cloud est donc une option certaine pour les entreprises plus ou moins grandes, en raison de nombreuses options offertes en matière de sécurité, de services et de rendement que ce type d’hébergement peut offrir.